Lumière sur le Monde
Qui suis-je ?

L’objectif de ce blog est de faire partager ma vision des peuples, des pays et des cultures que j’ai rencontrés, en particulier avec celles et ceux qui n’ont pas encore eu la chance de voyager.

Derniers articles
Menu

Mes albums

La carte des lieux visités


Rubriques
    Mes amis
      Liens

        Page 1 sur 1
        Page précédente | Page suivante

        Moscou (Russie)

         

        C’est étonnant, mais à chaque fois que je suis allé dans les pays nordiques, c’était en hiver …

        Mon séjour à Moscou s’est déroulé en décembre 2002 (à -19 degrés), pour mon travail.

        Moscou est une grande ville, avec une longue et riche Histoire. Ce que j’ai le plus aimé à Moscou, ce sont les cathédrales orthodoxes avec les dômes dorés. Elles sont nombreuses et belles. On peut les visiter. L’intérieur est orné de magnifiques fresques, œuvres d’art, etc … et on peut s’y réchauffer un peu !

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

        La place rouge et le Kremlin sont également des lieux typiques et historiques à ne pas manquer. On trouve de nombreux musées et bâtiments historiques qui valent le coup dans toute la ville.

        Je ne vais pas trop m’étendre sur les aspects historiques de Moscou mais plutôt, comme à mon habitude, sur mes expériences vécues sur place et sur la population locale. C’est ce qui me plait le plus ! On apprend tellement en étant dans la vraie vie du pays, au milieu des vraies personnes (celles qu’on peut toucher et non pas les personnes virtuelles qu’on nous montre à la TV).

        Tout d’abord, il a fallu que j’aille manger ! Où ? Difficile à trouver, il fait nuit pratiquement toute la journée, le sol est gelé, super glissant, la neige et le vent arrivent dans mes yeux, j’ai beaucoup de mal à marcher. J’ai appris qu’il y avait un centre commercial proche de mon hôtel … les 200m qui nous séparent m’ont paru interminables dans cet environnement hostile. Enfin, je vois une toute petite porte, c’est l’entrée du centre commercial. Bizarre, d’habitude, les entrées sont très grandes. Là je comprends : des escaliers descendent et en fait, tout le centre commercial est sous terre ! Là, il fait chaud et tout le monde est en T-shirt, incroyable. J’ai compris pourquoi il n’y avait personne dans la rue, ils sont tous ici ! J’ai pu manger, sauvé.

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

        J’ai remarqué à cette occasion le visage des femmes russes. Leur visage est particulier, très blanc, mais un blanc tellement blanc qu’on sent que le soleil n’a jamais touché leur peau. Aussi, les russes ont des visages très différents les uns des autres. On peut trouver des blonds, des bruns du sud, des asiatiques originaires du grand Est, etc … La Russie est un pays tellement vaste que la population est également très variée. J’ai noté qu’il y avait peu d’étrangers (non russes).

        La vie à Moscou est très chère. On trouve des boutiques de luxe en grande quantité. La Russie a bien changé au cours des 20 dernières années et on trouve des milliardaires et des russes très riches aujourd’hui. Ils ont fait fortune, entre autres, grâce au gaz et au pétrole qui sont très présents en Russie.

        Quand on voyage dans le monde, on rencontre des russes un peu partout, ce qui n’était pas le cas avant. Par exemple, au Gold Souk (marché de l’or) de Dubai, tous les russes y sont ! Ils viennent pour acheter des bijoux en or à très bon prix, se réchauffent (!!) et rentrent chez eux. Même les vendeurs, à Dubai, sont russes pour s’adapter à la clientèle.

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

        Revenons à Moscou. Les embouteillages sont énormes, au point de devoir couper le contact de la voiture et patienter pendant de longues minutes sans bouger. Le problème, c’est que lorsque l’on coupe le contact, le chauffage s’arrête ! Et quand il fait -19 degrés à l’extérieur, il fait rapidement 0 degrés à l’intérieur de la voiture …

        Un jour, bloqués dans ces embouteillages, un homme tape à la vitre de notre voiture. Il parle russe avec mon collègue. Je ne comprends rien. L’homme repart. Je demande ce que cet homme a dit, venu de nulle part, dans la nuit et pendant la tempête de neige. Mon ami m’explique que cet homme vend des bouteilles de Vodka pour que les gens se réchauffent dans leurs voitures !! Incroyable !

        Il faut savoir qu’en Russie, 1 habitant sur 5 meurt à cause de l’alcool, en particulier à cause de la Vodka. Les russes boivent beaucoup et commencent jeunes, même les filles.

        J’ai passé tellement de temps dans les embouteillages de Moscou que j’ai eu le temps de noter d’autres curiosités locales. Pour aller plus vite et doubler tout le monde, des grosses voitures noires (souvent des Mercedes) roulent sur les trottoirs. Personne n’a l’air choqué …

        Aussi, les Lada, voitures typiques de l’époque soviétique, sont toujours très présentes sur les routes.

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

        Pour finir, j’ai ressenti un PATRIOTISME très fort chez les russes. On sent que les russes sont très fiers de leur pays, de leur histoire, de leur culture et de leur armée (l’Armée Rouge). La seconde guerre mondiale a énormément marqué les russes, qui ont presque tous perdu des membres de leur famille pendant cette guerre. Il y a eu 21 millions de russes morts pendant la deuxième guerre mondiale. C’est le pays qui a eu, et de loin, les plus grandes pertes humaines. La grande fierté des russes est que les allemands ne sont pas entrés à Moscou. Personne ne l’a oublié en Russie, on le sent encore aujourd’hui.

         


        Lien permanent
        Publié à 16:56, le 13/01/2013, Moscou
        Mots clefs : Neigefroidcathédrales orthodoxesKremlinplace rougearmée rougeVodka



        La Finlande

         

        Je suis allé en Finlande pendant l’hiver 2001, pour mon travail.

        On me demande d’aller à Tampere … je regarde sur la carte pour voir où cela se trouve … pas très loin du cercle polaire arctique ! Aïe !

        Je voyage avec Finnair, la compagnie aérienne finlandaise. L’avion dans lequel je suis a la particularité d’avoir une caméra fixée sous l’avion et les images sont transmises en direct sur les écrans des passagers. Les images sont apparues au début de la descente vers Helsinki. Quel spectacle ! Parmi l’immensité blanche, on devine des forêts … on se croirait au Pôle Nord !

        Ensuite, voiture jusqu’à Tampere, par l’autoroute. La vitesse est limitée à 90km/h mais il est tellement difficile de rouler dans la neige qu’on avance assez lentement. Les paysages sont complètement blancs et on ne fait pas la différence entre la route ou la forêt. En fait, on ne sait pas où l’on est. C’est vraiment dépaysant. On devine des lacs au loin, mais comme ils sont tout blancs (lac gelé + neige par-dessus), on n’en est pas certain. La Finlande est parfois surnommée le Pays aux mille lacs.

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

        Le souvenir principal que je garde de la Finlande, c’est le blanc. Partout. Tout est blanc, de la neige partout. Le simple fait de marcher dans la rue à Tampere est pour moi une expédition à grand risque ! On ne sait pas où l’on marche : sur le trottoir ? Sur la route ? Sur un passage piéton ? Dans un jardin ? Comment le savoir ? Tout est blanc, et il fait nuit pratiquement toute la journée. La glace, la neige et le vent qui arrivent dans les yeux ne facilitent pas les choses …

        En arrivant à Tampere, il faisait -7 degrés. OK, je m’y attendais. Mes collègues finlandais me disent : « Demain, il va faire froid ». Ah ?

        Le lendemain matin, après un petit déjeuner avec poissons fumés, le panneau qui est en face de mon hôtel indique la température : -24 degrés !! Je suis paralysé dans la rue, mes genoux sont presque coincés et j’ai du mal à respirer. On marche 2 minutes pour atteindre le parking (extérieur !) qui est à seulement quelques mètres de l’hôtel. Mon collègue français reconnait notre voiture, met le ticket de parking entre ses lèvres pour prendre les clefs. Il ouvre la portière et on entend un bruit, un grincement. C’est en fait le caoutchouc noir qui entoure les portières. Il est brûlé par le froid, comme gelé. Mon ami essaie de retirer le ticket de ses lèvres, pas possible, la salive a gelé et le ticket est collé. Il y arrive finalement.

        Ce fut ainsi pendant tout mon séjour. On sortait pour aller manger et travailler, c’était un effort surhumain.

        Mes autres souvenirs : un match de Hockey (sur glace bien sûr) en salle. J’ai remarqué que les finlandaises sont grandes et solides. Les finlandais prennent leurs repas très tôt : déjeuner vers 11h, diner vers 17h.

        L’intérieur des bâtiments est souvent en bois, cela donne un aspect naturel et écologique. Les murs des immeubles sont très épais : pierres, double vitrage, etc … pour se protéger du froid.

        On pourrait se dire qu’avec toute cette neige, les finlandais sont des champions de ski. Et bien non, car il n’y a pas de montagne en Finlande. Par contre, le ski de fond est très pratiqué.

        Tous les finlandais parlent anglais et vont voir les films au cinéma en version originale anglaise. En effet, à part les finlandais, personne ne parle le finnois (suomi) et l’anglais est quasi obligatoire pour eux. Leur langue est très particulière. Les mots sont très longs, les voyelles sont souvent doublées, et il y a des trémats partout.

        Cette expérience fut très enrichissante pour moi, j’ai découvert un monde glacé, avec des habitudes bien différentes de celles que l’on connait en France.

         


        Lien permanent
        Publié à 11:21, le 8/12/2012, Finlande
        Mots clefs : Neigeglacefroidpays nordiqueskiTampereHelsinki