Lumière sur le Monde
Qui suis-je ?

L’objectif de ce blog est de faire partager ma vision des peuples, des pays et des cultures que j’ai rencontrés, en particulier avec celles et ceux qui n’ont pas encore eu la chance de voyager.

Derniers articles
Menu

Mes albums

La carte des lieux visités


Rubriques
    Mes amis
      Liens

        Page 1 sur 2
        Page précédente | Page suivante

        Dubai

         

        Dubai est LA ville dynamique du Moyen-Orient.

        Dubai fait partie des Emirats Arabes Unis, un pays composé de 7 Emirats. Les plus connus sont Abu Dhabi (la capitale), Dubai et Sharjah. Dubai est une ville incroyable pour différentes raisons.

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

        Tout d’abord, et c’est le plus impressionnant, Dubai n’existait pas il y a 40 ans ! Ce n’était que du désert de sable. Il n’y avait pratiquement rien. Quelques bédouins, quelques pêcheurs, et rien d’autre. Dans les années 70, on y a découvert du pétrole et un pays a commencé à s’y construire, à partir de rien. Parfois, les gens me disent : « Dubai est artificiel, il n’y a pas d’histoire ni de bâtiments historiques ». Comment cela pourrait-il être possible sachant qu’il n’y avait rien à cet endroit il n’y a pas si longtemps ? Tout a été construit récemment, tout est neuf, encore en construction très souvent. Dubai est un symbole de modernité, avec ses grandes tours en verre, plus « design » les unes que les autres.

        La deuxième particularité de Dubai est sa population. 90% de la population est étrangère, c’est-à-dire expatriée. Les Emirati (les locaux) ne représentent que 10% de la population de leur pays ! Imaginez la même situation en France : 90% d’étrangers et seulement 10% de français. Inimaginable ! Pratiquement toutes les nationalités sont représentées à Dubai et tout le monde y parle anglais, alors que la langue officielle est l’arabe. Toutes ces personnes venues de pays lointains, d’origines, de cultures et de religions différentes vivent ensemble en harmonie et dans une stabilité et une sécurité étonnante. On peut se promener dans les rues de Dubai avec sa poussette et son bébé à n’importe quelle heure du jour et de la nuit, aucun problème de sécurité !

        Le climat de Dubai est désertique. En dehors des routes goudronnées, on marche dans le sable. Contrairement au Sultanat d’Oman où la température est très élevée tout au long de l’année, il fait froid à Dubai en hiver : environ 15 degrés. Le reste de l’année, c’est plutôt 42 degrés, avec quelques pics à 48 degrés parfois. Ca fait bizarre au début, et puis au fil des années, on s’y fait très bien. La climatisation est présente partout.

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

        Dubai est une très grande ville, construite sur le modèle américain : routes très larges (6 voies x 6 voies), pas de réel centre-ville mais plutôt des quartiers variés et espacés les uns des autres. La voiture est quasi obligatoire. Un métro aérien a été créé récemment. Il est très moderne, entièrement automatique mais pas encore très pratique car il y a pour l’instant une ligne principale qui longe Sheikh Zayed Road … et ne va pas ailleurs. C’est un bon début. Il y a 5 ans, il n’y avait rien !

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

        A Dubai, on trouve tout : restaurants, boutiques, centres commerciaux gigantesques, piste de ski, plage, etc … tout a été conçu pour que les expatriés se sentent comme chez eux, loin de chez eux. Chaque nationalité peut trouver la nourriture de son pays d’origine, amener ses enfants dans l’école de son pays, etc … Il y a des Universités, des compétitions sportives, des Golfs dans le désert, des entreprises locales mondialement connues (Emirates Airlines, Etisalat, des banques, etc …).

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

        Pour se promener, les distractions sont également variées : Desert Safari, promenade en chameau sur la plage ou bien à l’extérieur de la ville, dans le désert tout proche. En ville, Burj Khalifa, la tour la plus haute du monde, les Emirates Towers, Sheikh Zayed Road (l’avenue ou plutôt l’autoroute principale qui traverse toute la ville en une seule ligne droite). Différents quartiers, toujours en développement : JBR (Jumeirah Beach Road), Madinah Jumeirah (mon endroit préféré, voir photo ci-dessous), le Gold Souk, le Textile Souk, le Spice Souk (épices), la vieille ville (Deira), la Creek et ses petits bateaux en bois, la plage etc etc … Bref, de quoi passer des moments agréables, entourés de toutes les nationalités, des gens de toutes les couleurs, de toutes les origines et parlant des langues parfois inconnues. Passionnant !

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

        La vie à Dubai est raisonnable en ce qui concerne les prix de la nourriture, taxi, etc … Par contre, les loyers sont très chers. L’essence est pratiquement gratuite et les impôts n’existent pas.

        A Dubai, l’économie marche très bien, les taux de croissance des entreprises sont impressionnants, même si la crise financière de 2009 a calmé les ardeurs des plus entreprenants. Mais là où certains pays mettent 5 ans à s’en remettre, Dubai est revenu sur de bons rails en 1 an. Ici, ça ne s’arrête jamais, il y a un grand dynamisme. Les constructions, les boutiques travaillent tous les jours, toute la nuit.

        Parmi les villes où j’ai habité, Dubai est une de mes favorites, en raison du côté multiculturel vraiment incroyable. De retour en France, on revient dans son village Gaulois, bien plaisant également !



        Lien permanent
        Publié à 20:48, le 18/02/2013, Dubaï
        Mots clefs : désertsablemodernitétoursmulticulturelsécuritéplage



        Moscou (Russie)

         

        C’est étonnant, mais à chaque fois que je suis allé dans les pays nordiques, c’était en hiver …

        Mon séjour à Moscou s’est déroulé en décembre 2002 (à -19 degrés), pour mon travail.

        Moscou est une grande ville, avec une longue et riche Histoire. Ce que j’ai le plus aimé à Moscou, ce sont les cathédrales orthodoxes avec les dômes dorés. Elles sont nombreuses et belles. On peut les visiter. L’intérieur est orné de magnifiques fresques, œuvres d’art, etc … et on peut s’y réchauffer un peu !

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

        La place rouge et le Kremlin sont également des lieux typiques et historiques à ne pas manquer. On trouve de nombreux musées et bâtiments historiques qui valent le coup dans toute la ville.

        Je ne vais pas trop m’étendre sur les aspects historiques de Moscou mais plutôt, comme à mon habitude, sur mes expériences vécues sur place et sur la population locale. C’est ce qui me plait le plus ! On apprend tellement en étant dans la vraie vie du pays, au milieu des vraies personnes (celles qu’on peut toucher et non pas les personnes virtuelles qu’on nous montre à la TV).

        Tout d’abord, il a fallu que j’aille manger ! Où ? Difficile à trouver, il fait nuit pratiquement toute la journée, le sol est gelé, super glissant, la neige et le vent arrivent dans mes yeux, j’ai beaucoup de mal à marcher. J’ai appris qu’il y avait un centre commercial proche de mon hôtel … les 200m qui nous séparent m’ont paru interminables dans cet environnement hostile. Enfin, je vois une toute petite porte, c’est l’entrée du centre commercial. Bizarre, d’habitude, les entrées sont très grandes. Là je comprends : des escaliers descendent et en fait, tout le centre commercial est sous terre ! Là, il fait chaud et tout le monde est en T-shirt, incroyable. J’ai compris pourquoi il n’y avait personne dans la rue, ils sont tous ici ! J’ai pu manger, sauvé.

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

        J’ai remarqué à cette occasion le visage des femmes russes. Leur visage est particulier, très blanc, mais un blanc tellement blanc qu’on sent que le soleil n’a jamais touché leur peau. Aussi, les russes ont des visages très différents les uns des autres. On peut trouver des blonds, des bruns du sud, des asiatiques originaires du grand Est, etc … La Russie est un pays tellement vaste que la population est également très variée. J’ai noté qu’il y avait peu d’étrangers (non russes).

        La vie à Moscou est très chère. On trouve des boutiques de luxe en grande quantité. La Russie a bien changé au cours des 20 dernières années et on trouve des milliardaires et des russes très riches aujourd’hui. Ils ont fait fortune, entre autres, grâce au gaz et au pétrole qui sont très présents en Russie.

        Quand on voyage dans le monde, on rencontre des russes un peu partout, ce qui n’était pas le cas avant. Par exemple, au Gold Souk (marché de l’or) de Dubai, tous les russes y sont ! Ils viennent pour acheter des bijoux en or à très bon prix, se réchauffent (!!) et rentrent chez eux. Même les vendeurs, à Dubai, sont russes pour s’adapter à la clientèle.

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

        Revenons à Moscou. Les embouteillages sont énormes, au point de devoir couper le contact de la voiture et patienter pendant de longues minutes sans bouger. Le problème, c’est que lorsque l’on coupe le contact, le chauffage s’arrête ! Et quand il fait -19 degrés à l’extérieur, il fait rapidement 0 degrés à l’intérieur de la voiture …

        Un jour, bloqués dans ces embouteillages, un homme tape à la vitre de notre voiture. Il parle russe avec mon collègue. Je ne comprends rien. L’homme repart. Je demande ce que cet homme a dit, venu de nulle part, dans la nuit et pendant la tempête de neige. Mon ami m’explique que cet homme vend des bouteilles de Vodka pour que les gens se réchauffent dans leurs voitures !! Incroyable !

        Il faut savoir qu’en Russie, 1 habitant sur 5 meurt à cause de l’alcool, en particulier à cause de la Vodka. Les russes boivent beaucoup et commencent jeunes, même les filles.

        J’ai passé tellement de temps dans les embouteillages de Moscou que j’ai eu le temps de noter d’autres curiosités locales. Pour aller plus vite et doubler tout le monde, des grosses voitures noires (souvent des Mercedes) roulent sur les trottoirs. Personne n’a l’air choqué …

        Aussi, les Lada, voitures typiques de l’époque soviétique, sont toujours très présentes sur les routes.

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

        Pour finir, j’ai ressenti un PATRIOTISME très fort chez les russes. On sent que les russes sont très fiers de leur pays, de leur histoire, de leur culture et de leur armée (l’Armée Rouge). La seconde guerre mondiale a énormément marqué les russes, qui ont presque tous perdu des membres de leur famille pendant cette guerre. Il y a eu 21 millions de russes morts pendant la deuxième guerre mondiale. C’est le pays qui a eu, et de loin, les plus grandes pertes humaines. La grande fierté des russes est que les allemands ne sont pas entrés à Moscou. Personne ne l’a oublié en Russie, on le sent encore aujourd’hui.

         



        Lien permanent
        Publié à 16:56, le 13/01/2013, Moscou
        Mots clefs : Neigefroidcathédrales orthodoxesKremlinplace rougearmée rougeVodka



        Rio de Janeiro (Brésil)

         

        En décembre 2004, pendant l’hiver européen, je décide d’aller en vacances à Rio pour la deuxième fois.

        Rio est une ville magnifique avec une ambiance formidable.

        Rio est la ville la plus célèbre du Brésil, même si ce n’est pas la capitale (Brasilia). Située au bord de l’océan atlantique, Rio est dans l’hémisphère sud. Le climat est à peu près constant toute l’année : chaud et humide. Très agréable, pour ceux qui aiment.

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

        Rio possède de nombreux lieux dont on a tous entendu parler : Copacabana, Ipanema, le Pain de sucre, etc … Voici quelques précisions.

        Copacabana est le nom de la plage la plus célèbre du Brésil (et peut-être du monde ?). Cette plage fait environ 5 km de long, elle longe la ville. Cette plage, comme toutes les plages du Brésil, donne sur l’océan atlantique, donc il y a des vagues ! On peut se baigner tous les jours de l’année et la plage est pleine tous les week-ends. On peut découper la plage de Copacabana en 2 parties : près de l’eau pour les baigneurs (et baigneuses !!) et plus haut sur le sable pour les matches de football. Il y a, tous les jours, des dizaines de matches de foot sur la plage. Les écoles viennent y faire leurs matches. On voit des matches 100% féminins. Au Brésil, le football est comme une religion, c’est vraiment très sérieux. On a donc un spectacle permanent à Copacabana.

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

        En haut de la plage, sur des kilomètres, il y a la promenade piétonne sur le célèbre trottoir « en vagues ». Les brésiliens sont très sportifs et on peut les voir, tout au long de la journée, courir, faire du vélo, du roller, etc … on a une impression de dynamisme, de santé, de sportivité qu’on n’a pas l’habitude de voir en Europe, peut-être à cause de notre climat …

        Copacabana est un très bel endroit, où il se passe toujours quelque chose.

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

        Ipanema est la deuxième plage célèbre de Rio. Elle prolonge Copacabana. Ipanema est plus courte et son activité principale est le surf. Les vagues sont assez hautes et les baigneurs préfèrent aller à Copacabana. A Ipanema, on trouve aussi de nombreux matches de beach volley.

        Ipanema est également le nom du quartier proche de cette plage. C’est un quartier très chic de Rio, où l’on trouve de très belles maisons. Un peu similaire à la Californie.

        Le Corcovado (Cristo Redentor) : c’est la montagne célèbre qui domine toute la ville de Rio avec sa statue géante du Christ. C’est un endroit magnifique où les touristes viennent très nombreux, du monde entier. Pour atteindre le sommet du Corcovado, il y a un cable-car (un tramway rouge) qui monte la pente très raide. On se demande parfois si on va arriver en haut ! Pendant cette « escalade », on traverse la forêt tropicale, on rencontre parfois quelques animaux et on peut voir les nombreux fruits exotiques attachés aux arbres (fruits à pain, mangues). Arrivé au sommet, on se retrouve parfois dans les nuages. Quand les nuages se dégagent, on s’aperçoit que l’on est au pied d’une statue immense du Christ, les bras ouverts, qui bénît la ville de Rio. Ca vaut vraiment le coup de voir ça. On domine toute la ville, à 360 degrés. On a une vue imprenable sur le Pain de sucre, entre autres.

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

        Le Pain de sucre (Pão de Açúcar) : c’est une montagne qui a la forme d’une bosse. Comme une bosse de dromadaire, sur laquelle aucune végétation ne pousse. Un téléphérique nous amène au sommet. La vue depuis le sommet du Pain de sucre est très belle. On a une vue différente de Rio. Les quartiers de Urca et Leme, qui sont au pied du Pain de sucre, sont très beaux et chics.

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

        On trouve des restaurants partout, pour déguster les plats brésiliens. En voici un exemple.

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

        Il y a également de nombreuses boutiques et centres commerciaux pour acheter des souvenirs brésiliens. La vie sur place est bon marché.

        Concernant la sécurité, on entend souvent dire qu’il y a des problèmes à Rio … j’y suis allé 2 fois et je n’ai jamais eu aucun problème. J’en garde un super souvenir. Alors, je dois préciser que je n’ai pas de bijoux ni de montre, ça aide, en plus les brésiliens me parlaient portugais pour trouver leur chemin (!!) … autant dire que je me fonds dans la population facilement ! Il suffit donc d’être discret, d’éviter les bijoux et le style « touriste » et on n’a aucun problème. Ce conseil est d’ailleurs valable dans tous les pays, dès qu’on sort de l’Europe.

        Les favelas sont les bidonvilles de Rio. Ils sont nombreux, dans les collines de la ville, et ne sont pas recommandés aux touristes.

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

        L’île de Paqueta : Cette île se situe au large de Rio. Il suffit d’une heure en bateau pour y arriver et la promenade est très agréable. L’île de Paqueta a une particularité : il n’y a pas de voiture. On se déplace à pied, en vélo ou en calèche à cheval. C’est romantique et reposant. La notion de Temps n’est pas ressentie. Les petits restaurants sont agréables. On a l’impression d’être sur une île qui vit à une autre époque. Une très bonne idée pour passer une journée loin de la ville.

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

        Rio est une grande ville et l’on peut visiter d’autres quartiers tels que Flamengo et Botafogo. Ce sont des quartiers agréables, qui ont donné leurs noms à de célèbres clubs de football de la ville. Le quartier de Santa Teresa vaut également le détour, on peut s’y promener dans un tramway jaune, très pittoresque.

        La population brésilienne est variée. Elle est composée de portugais, de métisses d’origine africaine et sud-américaine, de blonds d’origine allemande et européenne. On voit donc des gens de toutes les couleurs et de toutes les tailles au Brésil. Leurs points communs : ils parlent tous portugais (une très belle langue, chantante), ils dansent, vont à la plage et jouent au football.

        Enfin, pour finir, un mot sur les bus de Rio, que j’ai utilisés tous les jours car ils sont très pratiques. Quelle aventure ! Ici, les compagnies de bus sont privées, elles doivent donc faire du business, c’est-à-dire avoir le maximum de clients. Donc, les bus font la course pour arriver les premiers aux arrêts de bus ! Les bus roulent vite et on est certain d’arriver à l’heure à son rendez-vous !



        Lien permanent
        Publié à 14:08, le 21/12/2012, Rio de Janeiro
        Mots clefs : CorcovadoPain de sucreplagefootballsportsurfPaquetaCopacabanaIpanema



        Zermatt (Suisse)

         

        En 2010, nous habitions au Sultanat d’Oman depuis plusieurs années et nous souhaitions avoir un peu d’air frais, de la pluie et de la verdure. Nous avons donc décidé d’aller en vacances d’été en Suisse. Nous avons fait le tour du pays, on a adoré ! Dans cet article, je vais parler de notre séjour à Zermatt.

        Pour atteindre Zermatt, un village du sud de la Suisse, nous avons pris le Glacier Express, un train avec vision panoramique, qui traverse les montagnes suisses. On reste toute la journée dans ce train, le déjeuner est servi comme dans un vrai restaurant et les paysages sont magnifiques. On a vu de la neige tomber au mois d’août ! Je recommande vraiment le Glacier Express, c’est un train génial, qui roule lentement pour apprécier les paysages, une belle expérience. Et très bien organisé.

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

        Zermatt est un petit village touristique, typiquement suisse. Tous les chalets sont en bois, fleuris, propres et bien entretenus. L’air est vivifiant même en été. On sent la fraicheur des montagnes, la pureté de l’air. On se croirait chez Heidi (le dessin animé).

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

        Il n’y a pas de voitures dans le centre de Zermatt, à part de minuscules camions de livraisons, les piétons sont rois. De nombreuses boutiques et restaurants sont présents pour le plus grand bonheur des touristes japonais, anglais, etc … Je découvre à cette occasion que Zermatt est une destination très connue !

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

        Un téléphérique permet de monter dans les montagnes proches et d’observer le village depuis « en haut ».

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

        Le symbole de Zermatt est le Mont Cervin, une immense montagne, avec un pic qui culmine à 4478 m. Souvent recouvert de nuages, il est assez difficile de voir le sommet mais quand c’est possible, c’est impressionnant.

        Zermatt est un village paisible, reposant et piéton, ce qui est très agréable pour se promener tranquillement.

        Les suisses sont accueillants, respectent l’environnement, et maintiennent les traditions de leurs régions (cuisine, architecture, …). Le seul point négatif, ce sont les prix très élevés dans ce pays. La Suisse utilise toujours le Franc Suisse comme monnaie et tout est vraiment très cher. On ne peut pas rester longtemps en Suisse, sinon on est ruiné ! C’est dommage, mais on reviendra, c’est certain.



        Lien permanent
        Publié à 18:17, le 15/12/2012, Zermatt
        Mots clefs : Glacier Expresstrainmontagnessuissesneige



        La Finlande

         

        Je suis allé en Finlande pendant l’hiver 2001, pour mon travail.

        On me demande d’aller à Tampere … je regarde sur la carte pour voir où cela se trouve … pas très loin du cercle polaire arctique ! Aïe !

        Je voyage avec Finnair, la compagnie aérienne finlandaise. L’avion dans lequel je suis a la particularité d’avoir une caméra fixée sous l’avion et les images sont transmises en direct sur les écrans des passagers. Les images sont apparues au début de la descente vers Helsinki. Quel spectacle ! Parmi l’immensité blanche, on devine des forêts … on se croirait au Pôle Nord !

        Ensuite, voiture jusqu’à Tampere, par l’autoroute. La vitesse est limitée à 90km/h mais il est tellement difficile de rouler dans la neige qu’on avance assez lentement. Les paysages sont complètement blancs et on ne fait pas la différence entre la route ou la forêt. En fait, on ne sait pas où l’on est. C’est vraiment dépaysant. On devine des lacs au loin, mais comme ils sont tout blancs (lac gelé + neige par-dessus), on n’en est pas certain. La Finlande est parfois surnommée le Pays aux mille lacs.

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

        Le souvenir principal que je garde de la Finlande, c’est le blanc. Partout. Tout est blanc, de la neige partout. Le simple fait de marcher dans la rue à Tampere est pour moi une expédition à grand risque ! On ne sait pas où l’on marche : sur le trottoir ? Sur la route ? Sur un passage piéton ? Dans un jardin ? Comment le savoir ? Tout est blanc, et il fait nuit pratiquement toute la journée. La glace, la neige et le vent qui arrivent dans les yeux ne facilitent pas les choses …

        En arrivant à Tampere, il faisait -7 degrés. OK, je m’y attendais. Mes collègues finlandais me disent : « Demain, il va faire froid ». Ah ?

        Le lendemain matin, après un petit déjeuner avec poissons fumés, le panneau qui est en face de mon hôtel indique la température : -24 degrés !! Je suis paralysé dans la rue, mes genoux sont presque coincés et j’ai du mal à respirer. On marche 2 minutes pour atteindre le parking (extérieur !) qui est à seulement quelques mètres de l’hôtel. Mon collègue français reconnait notre voiture, met le ticket de parking entre ses lèvres pour prendre les clefs. Il ouvre la portière et on entend un bruit, un grincement. C’est en fait le caoutchouc noir qui entoure les portières. Il est brûlé par le froid, comme gelé. Mon ami essaie de retirer le ticket de ses lèvres, pas possible, la salive a gelé et le ticket est collé. Il y arrive finalement.

        Ce fut ainsi pendant tout mon séjour. On sortait pour aller manger et travailler, c’était un effort surhumain.

        Mes autres souvenirs : un match de Hockey (sur glace bien sûr) en salle. J’ai remarqué que les finlandaises sont grandes et solides. Les finlandais prennent leurs repas très tôt : déjeuner vers 11h, diner vers 17h.

        L’intérieur des bâtiments est souvent en bois, cela donne un aspect naturel et écologique. Les murs des immeubles sont très épais : pierres, double vitrage, etc … pour se protéger du froid.

        On pourrait se dire qu’avec toute cette neige, les finlandais sont des champions de ski. Et bien non, car il n’y a pas de montagne en Finlande. Par contre, le ski de fond est très pratiqué.

        Tous les finlandais parlent anglais et vont voir les films au cinéma en version originale anglaise. En effet, à part les finlandais, personne ne parle le finnois (suomi) et l’anglais est quasi obligatoire pour eux. Leur langue est très particulière. Les mots sont très longs, les voyelles sont souvent doublées, et il y a des trémats partout.

        Cette expérience fut très enrichissante pour moi, j’ai découvert un monde glacé, avec des habitudes bien différentes de celles que l’on connait en France.

         



        Lien permanent
        Publié à 11:21, le 8/12/2012, Finlande
        Mots clefs : Neigeglacefroidpays nordiqueskiTampereHelsinki